Bourse d’études en développement de la thérapie génique pour les maladies rénales génétiques rares

1. Origines

une. Une opportunité unique est offerte à un chercheur doctorant exceptionnel de mener des recherches dans le cadre d’un projet intitulé «Développement de la thérapie génique pour les maladies rénales génétiques rares».

b. Cette bourse est financée par New South Wales (NSW) Health et l’Université de Sydney dans le cadre du programme de doctorat en thérapie génique et cellulaire de NSW Health.

2. Admissibilité

une. Cette bourse est offerte aux candidats sous réserve d’une offre inconditionnelle d’admission pour commencer ou être actuellement inscrit à un doctorat à temps plein au sein de la Faculté de médecine et de santé de l’Université de Sydney.

b. Les candidats doivent être disposés à mener des recherches dans le cadre d’un projet intitulé “Développement de la thérapie génique pour les maladies rénales génétiques rares”.

c. Les candidats doivent être en mesure de démontrer qu’ils :

I. détenir un diplôme de premier cycle avec au moins une moyenne de crédit ou l’équivalent, et
II. avoir une expérience de recherche dans le cadre d’un programme spécialisé (première classe ou deuxième classe, division I), ou
III. être titulaire d’une maîtrise en recherche dans un domaine pertinent.

ré. Les candidats doivent être soit :

I. un citoyen australien,
II. un résident permanent australien, ou
III. détenir un visa approprié qui accorde le statut de résident et le droit de travailler en Australie jusqu’au 30 août 2023 ou à la fin prévue de la candidature au doctorat du bénéficiaire.

3. Critères de sélection

une. Le candidat retenu recevra la bourse sur la base de:

I. mérite académique,
II. une lettre d’accompagnement d’une page détaillant l’intérêt pour le domaine, et
III. deux références d’arbitres.

b. La préférence sera accordée aux candidats qui peuvent démontrer qu’ils ont de l’expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants :

I. Compétences en biologie moléculaire
II. Compréhension de l’immunologie
III. Intérêt pour la thérapie génique
IV. Intérêt pour les modèles animaux

c. Les candidats présélectionnés devront se présenter à un entretien.

ré. Le candidat retenu se verra attribuer la bourse sur nomination d’un comité de sélection composé de:

I. Professeur Stephen Alexander (Président) Conjoint
II. Dr Yuan Min Wang
III. A/Prof Fabienne Brilot Responsable HD FMH

4. Valeur

une. Un récipiendaire retenu recevra une allocation d’une valeur de 40 000 $ par an pendant 3,5 ans maximum, sous réserve de performances académiques satisfaisantes.

b. Aucune prolongation ne sera autorisée.

c. Le récipiendaire doit commencer la bourse avant le 31 août 2022.

ré. La bourse ne peut être différée ou transférée dans un autre domaine de recherche.

e. Le récipiendaire doit recevoir l’approbation écrite de NSW Health pour recevoir tout financement supplémentaire pour soutenir sa recherche de doctorat, sauf si la source de financement est l’Université de Sydney.

F. Le récipiendaire ne recevra aucune bourse supplémentaire (primaire et/ou complémentaire) tant qu’il détient cette bourse.

g. La bourse sera offerte sous réserve de la disponibilité des fonds.

5. Admissibilité à la progression

une. La progression est subordonnée à la participation et à la réussite de l’évaluation annuelle des progrès.

6. Dispositions relatives aux congés

une. Le boursier reçoit jusqu’à 20 jours ouvrables de congé de loisirs chaque année de la bourse et cela peut être accumulé. Cependant, l’étudiant perdra tout congé non utilisé restant lorsque la bourse sera terminée ou terminée. Le congé de loisirs n’entraîne pas de charge de congé et l’accord du superviseur doit être obtenu avant la prise de congé.

b. Le boursier peut prendre jusqu’à 10 jours ouvrables de congé de maladie chaque année de la bourse et cela peut être accumulé pendant la durée de la bourse. Les étudiants ayant des responsabilités familiales, s’occupant d’enfants malades ou de parents, ou victimes de violence domestique, peuvent convertir jusqu’à cinq jours de leur droit annuel à un congé de maladie en congé d’aidant sur présentation d’un ou de certificat(s) médical(s). Les étudiants qui prennent un congé de maladie doivent en informer leur superviseur dès que possible.

7. Recherche à l’étranger

une. Le boursier ne peut normalement pas effectuer de recherche à l’étranger au cours des six premiers mois suivant l’attribution et doit se conformer aux restrictions de voyage australiennes COVID-19 et à celles mises en œuvre par l’Université de Sydney.

b. Le boursier peut effectuer jusqu’à 12 mois de recherche en dehors de l’Australie. L’approbation doit être demandée au superviseur de l’étudiant, au directeur de l’école et à la faculté via une candidature au diplôme supérieur du Centre d’administration de la recherche (HDRAC) et ne sera accordée que si la recherche est essentielle à l’obtention du diplôme. Toutes les périodes de recherche à l’étranger sont cumulatives et seront comptabilisées dans la candidature d’un étudiant. Les étudiants doivent rester inscrits à temps plein à l’Université et recevoir l’approbation de compter le temps d’absence.

8. Interruption

une. Le boursier ne peut suspendre sa bourse au cours de ses six premiers mois d’études, à moins qu’une disposition ne s’applique.

b. Le boursier peut demander jusqu’à 12 mois de suspension des bourses pour quelque raison que ce soit pendant la durée de leur bourse. Les périodes de suspension des bourses sont cumulatives et le fait de ne pas reprendre les études après la suspension entraînera la résiliation de la bourse. L’approbation doit être demandée au superviseur de l’étudiant, au directeur de l’école et à la faculté via une candidature au diplôme supérieur du centre d’administration de la recherche (HDRAC). Les périodes d’études vers le diplôme pendant la suspension de la bourse seront déduites de la durée maximale de la bourse.

9. Changements d’inscription

une. Le récipiendaire de la bourse doit informer rapidement le HDRAC et son superviseur de tout changement prévu à son inscription, y compris, mais sans s’y limiter : le schéma de fréquentation, la suspension, le congé, le retrait, le transfert de cours et la mise à niveau ou la rétrogradation de la candidature. Si le titulaire de la bourse ne fournit pas d’avis des changements identifiés ci-dessus, l’Université peut exiger le remboursement de toute allocation payée en trop.

10. Résiliation

une. La bourse prendra fin :

I. en cas de démission ou de retrait du titulaire de son doctorat,
II. à la remise de la thèse ou à la fin de la bourse,
III. si le récipiendaire cesse d’être étudiant à temps plein et qu’il n’a pas obtenu l’autorisation préalable de détenir la bourse à temps partiel,
IV. lorsque le récipiendaire a terminé la candidature maximale pour son diplôme conformément à la politique de la règle 2011 de l’Université de Sydney (diplôme supérieur par la recherche),
V. si le récipiendaire reçoit des bourses alternatives ou supplémentaires. Dans le cas où le récipiendaire accepte une bourse d’allocation primaire alternative, cette bourse sera résiliée en faveur de la bourse d’allocation alternative où elle est de valeur supérieure,
VI. si le bénéficiaire ne reprend pas ses études à la fin d’une période de congé approuvée, ou
VII. si le récipiendaire cesse de répondre aux critères d’admissibilité spécifiés pour cette bourse (autrement que pendant une période au cours de laquelle la bourse a été suspendue ou pendant une période de congé approuvé).

b. La bourse peut également être résiliée par l’Université avant cette date si, de l’avis de l’Université :

I. le programme d’études n’est pas effectué avec compétence et diligence ou conformément aux termes de cette offre,
II. l’étudiant ne parvient pas à maintenir des progrès satisfaisants, ou
III. l’étudiant a commis une inconduite ou une autre conduite inappropriée.

c. Les versements d’allocations seront suspendus pendant toute la durée de tout processus d’enquête/d’appel.

ré. Une fois la bourse résiliée, elle ne sera pas rétablie, sauf en cas d’erreur de l’Université.

11. Inconduite

une. Si, au cours de la bourse, un étudiant se livre à une mauvaise conduite ou à une autre conduite inappropriée (soit pendant la bourse, soit en relation avec la candidature de l’étudiant et son admissibilité à la bourse), qui, de l’avis de l’Université, justifie le recouvrement des fonds fournis, l’Université peut exiger l’étudiant à rembourser les paiements effectués dans le cadre de la bourse. Des exemples d’une telle conduite incluent et sans s’y limiter ; malhonnêteté académique, inconduite en recherche au sens du Code de conduite de la recherche (par exemple, plagiat dans la proposition, la réalisation ou la communication des résultats de la recherche, ou défaut de déclarer ou de gérer un conflit d’intérêts grave), violation du Code de conduite pour les étudiants et fausses déclarations dans les documents de candidature ou autres documents associés à la bourse.

b. L’Université peut exiger un tel remboursement à tout moment pendant ou après la période de la bourse. De plus, en acceptant cette bourse, l’étudiant consent à ce que tous les aspects de toute enquête sur une inconduite en rapport avec cette bourse soient divulgués par l’Université à l’organisme et / ou à tout organisme professionnel concerné.

12. Rapports

une. Le récipiendaire retenu de la bourse doit fournir les éléments suivants, comme indiqué dans l’accord :

I. un rapport d’étape annuel contenant les commentaires du bénéficiaire retenu et de ses superviseurs,
II. un rapport financier annuel, et
III. un rapport final à la fin du projet.

13. Accusé de réception

une. Le récipiendaire de cette bourse doit reconnaître NSW Health et l’Université de Sydney dans sa thèse ou dans toute publication ou présentation découlant de la recherche financée par cette bourse.

14. Autres exigences

une. Le récipiendaire retenu doit participer au programme de formation à la commercialisation et à l’évaluation du programme du programme de doctorat en thérapie cellulaire et cellulaire de NSW Health lorsqu’il est lancé par NSW Health.

.

Leave a Comment