Les aurores boréales pourraient briller au-dessus des États-Unis mercredi soir

Les aurores boréales, ou aurores boréales, sont visibles au-dessus du Midwest des États-Unis sur cette image de septembre 2011 prise par un membre de l’équipage de l’Expédition 29 à bord de la Station spatiale internationale. Photo d’archive par la NASA / UPI | Photo de licence

L’activité s’est intensifiée à la surface du soleil au cours de la semaine dernière, et une récente poussée d’activité pourrait entraîner une épidémie d’aurores boréales à travers le Canada et le nord des États-Unis.

Lundi, les satellites d’observation du soleil de la NOAA ont détecté deux éruptions à la surface du soleil qui ont envoyé d’énormes nuages ​​​​de particules chargées dans l’espace. Ces événements sont connus sous le nom d’éjections de masse coronale ou CME.

Après avoir analysé les éruptions, le Space Weather Prediction Center de la NOAA a déclaré que la Terre se trouvait directement sur la trajectoire de ces deux CME, ce qui est une bonne nouvelle pour ceux qui espèrent avoir un aperçu des aurores.

Une analyse plus approfondie a révélé que le deuxième CME voyage dans l’espace un peu plus rapidement et finira par rattraper et fusionner avec le premier, formant un nuage massif de particules chargées avant d’arriver sur Terre tard mercredi.

Ces trois images du soleil montrent différentes vues de l’éruption de lundi, qui est le point lumineux juste au-dessus du centre du soleil. Photo de la NASA/SDO

Ces CME provenaient d’une zone sur le soleil qu’AccuWeather a mise en évidence la semaine dernière comme une zone à surveiller pour les éruptions solaires potentielles.

Lorsque les particules chargées du CME frappent la magnétosphère terrestre, la collision crée le phénomène impressionnant connu sous le nom d’aurore.

Dans l’hémisphère nord, le phénomène est appelé aurore boréale ou aurore boréale, tandis que dans l’hémisphère sud, il est connu sous le nom d’aurore australe ou aurore australe.

Des événements importants pourraient également entraîner des problèmes avec les systèmes GPS, les satellites dans l’espace et certains systèmes de communication, mais le SWPC a déclaré que les impacts sur la technologie de l’événement de cette semaine “resteront généralement faibles”.

Lorsque les conditions sont parfaites, un événement de cette ampleur peut faire briller les aurores boréales au-dessus de la Nouvelle-Angleterre, des Grands Lacs, des plaines du nord et d’une partie du nord-ouest du Pacifique.

Cependant, les météorologues d’AccuWeather disent que les nuages ​​étendus seront un problème pour les observateurs du ciel qui espèrent apercevoir les lumières dans la majeure partie du nord-ouest, du Midwest et de la majeure partie de l’est du Canada.

Un temps sans nuages ​​​​sera bénéfique pour les habitants d’une partie des plaines du nord, des prairies canadiennes et des montagnes Rocheuses, tandis que certains nuages ​​pourraient poser problème à Washington et en Colombie-Britannique.

Pour avoir les meilleures chances de voir les aurores boréales, dirigez-vous vers une zone sombre loin de la pollution lumineuse et regardez vers l’horizon nord.

D’autres occasions de voir les aurores boréales pourraient se présenter dans la semaine à venir, car davantage d’éruptions à la surface du soleil sont possibles.

Il est difficile pour les scientifiques de prédire exactement quand ces éruptions se produiront et quelle sera leur ampleur, mais plus l’éruption est importante, plus il y a de chances de voir l’aurore quelques jours plus tard sur Terre.

L’événement de cette semaine n’est qu’un aperçu de ce qui devrait se dérouler dans les années à venir.

Comme le changement des saisons ici sur Terre, le soleil suit un cycle naturel de 11 ans. Au cours de ce cycle, il y a une période de faible activité, appelée minimum solaire, et une période de forte activité, appelée maximum solaire.

Actuellement, le soleil passe du minimum solaire au maximum solaire, le pic du maximum solaire n’étant pas attendu avant 2025.

Pendant le maximum solaire, des éruptions comme celles qui se sont produites cette semaine sont courantes, ce qui se traduit par de nombreuses occasions de voir les aurores boréales se présenter de manière éblouissante dans le ciel nocturne au cours des prochaines années.

.

Leave a Comment