L’énergie éolienne et solaire a généré un record de 10 % de l’énergie mondiale en 2021 – Victoire de l’Accord de Paris

Université d’East Anglia rapport 2019

L’éolien et le solaire ont généré plus d’un dixième de l’électricité mondiale pour la première fois l’année dernière.

Ce jalon représente plus du double du nombre calculé lors de la signature de l’accord de Paris en 2015.

La production éolienne a augmenté de 14 % et l’énergie solaire a augmenté de 23 % depuis l’an dernier. Ensemble, ils ont augmenté de 17 % dans le monde entier.

Ensemble, l’éolien et le solaire sont désormais la quatrième source d’électricité au monde avec sa part de marché de 10,3 %.

L’énergie nucléaire et la bioénergie sont restées globalement stables en 2021, tandis que la part de l’hydroélectricité a chuté. Ensemble, ces trois sources étaient responsables d’environ 28 % de l’électricité mondiale.

50 pays maintenant au dessus de 10%

Cinquante pays avaient plus d’un dixième de leur électricité provenant de l’énergie éolienne et solaire en 2021, contre 43 pays en 2020 et 36 en 2019.

La Chine (qui a dépassé 11,2 %), le Japon, la Mongolie, le Viet Nam, l’Argentine, la Hongrie et El Salvador (qui a atteint 12,0 %) ont atteint ce record pour la première fois.

De manière significative, les 5 plus grandes économies du monde ont atteint ce point de repère : les États-Unis, la Chine, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni. L’Europe est en tête avec neuf des dix premiers pays.

POPULAIRE: La source d’énergie parfaite est déjà là – La géothermie sans fin est prête à être libérée des profondeurs de la Terre

Trois pays ont même dépassé 40 % de leur électricité d’origine éolienne et solaire. En 2021, le Danemark, le Luxembourg et l’Uruguay ont atteint respectivement 52 %, 43 % et 47 %, ouvrant la voie à la technologie pour une intégration élevée des énergies renouvelables dans le réseau.

Sans surprise, l’électricité du mastodonte producteur de pétrole de l’Arabie saoudite est encore inférieure à 1 % de l’énergie éolienne et solaire, et l’Égypte et les Émirats arabes unis n’en créent que 3 %.

Quels pays ont évolué le plus rapidement au cours des 2 dernières années ?

De 2019 à 2021, les Pays-Bas, l’Australie et le Viet Nam ont transféré 8 % de leur demande totale d’électricité vers l’éolien et le solaire, et ces sources ont directement remplacé les combustibles fossiles.

VÉRIFIER: La plus grande usine au monde pour aspirer le carbone du ciel – et le stocker pendant des millions d’années – s’allume en Islande

Aux Pays-Bas, la part de l’éolien et du solaire est passée de 14 % à 25 % en seulement deux ans, tandis que la part des combustibles fossiles est passée de 78 % à 63 %.

En Australie, l’éolien et le solaire sont passés de 13 % à 22 %, tandis que la part des combustibles fossiles est passée de 79 % à 70 %.

Au Viet Nam, la part de l’éolien et du solaire est passée de 3 % à 11 %, tandis que la part des combustibles fossiles est passée de 73 % à 63 %.

Si ces tendances peuvent être reproduites l’année prochaine – et maintenues – le secteur de l’électricité serait sur la bonne voie pour atteindre l’objectif ultime de réduction du réchauffement climatique tel que calculé par le groupe d’experts du GIEC de l’ONU pour l’Accord de Paris, réduisant de 1,5 ° C par rapport aux niveaux préindustriels .

EN RELATION: Des dizaines de millions de personnes ont maintenant de l’électricité grâce aux systèmes solaires hors réseau – dont beaucoup sont recyclés

Le rapport a été récemment publié par Ember, un groupe de réflexion indépendant sur l’énergie qui “utilise des informations basées sur des données pour faire passer le monde du charbon à l’électricité propre”.

– Réimprimable sous licence Creative Commons (CC BY-SA 4.0)

Leave a Comment