Test du MSI RTX 3090 Ti Suprim X 24G :

Lorsque Nvidia a lancé sa carte graphique de la série RTX 30 en 2020, cela ressemblait à l’aube d’une nouvelle ère dans le jeu sur PC haut de gamme – une avec des performances exceptionnelles à un prix tout à fait raisonnable. Ensuite, le marché des GPU est devenu un gâchis total en raison des pénuries de puces, de l’extraction de crypto-monnaie et d’une demande globale qui dépassait de loin l’offre. Les cartes graphiques à travers le spectre, des tarifs économiques comme le RTX 3050 jusqu’au monstrueux RTX 3090, sont presque impossibles à trouver au PDSF depuis.

Désormais, la Nvidia GeForce RTX 3090 Ti promet d’être le roi absolu de la pile GPU, capable de fournir des fréquences d’images encore plus impressionnantes à 4K et 8K, et d’offrir aux créateurs de contenu les meilleures performances de leur catégorie pour le montage vidéo, le rendu 3D, etc. Mais avec un prix de départ de 1 999 $ – et c’est si quelqu’un peut réellement le trouver au PDSF – il est réservé uniquement à ceux qui sont prêts à dépenser le gros prix afin d’avoir le meilleur absolu disponible.

MSI RTX 3090 Ti Suprim X 24G – Photos :

MSI RTX 3090 Ti Suprim X 24G – Conception et caractéristiques :

Le RTX 3090 Ti est une carte graphique massive, éclipsant tous ses frères et sœurs, à l’exception de son prédécesseur également massif, le RTX 3090. À 13,3 pouces de long et 5,5 pouces de large – sans parler de 2,7 pouces d’épaisseur, commandant une désignation à trois emplacements – il a peu de chances de s’intégrer dans des systèmes à petit facteur de forme et sera très serré même pour certains boîtiers ATX standard. MSI inclut un renfort dans la boîte pour aider à prévenir l’affaissement du GPU, ce qui est agréable compte tenu de la taille imposante de la carte.

Bien qu’une édition Founders de Nvidia existe, la version qui nous a été envoyée pour examen est la variante MSI Suprim X, qui est overclockée à 1950 MHz. Au-delà de cela, ses spécifications sont les mêmes que celles de l’édition Founders : 10 752 cœurs CUDA, contre 10 496 sur le RTX 3090 d’origine, associés à 24 Go de mémoire GDDR6X, une vitesse de mémoire de 21 Gbps et une bande passante mémoire totale de 1008 Go / s. Il dispose de 336 cœurs Tensor de 3e génération et de 82 cœurs RT de 2e génération pour les tâches d’IA et de lancer de rayons. Le Suprim X dispose également d’un commutateur à double BIOS qui vous permet de basculer entre les modes “Silencieux” et “Gaming”, qui privilégie respectivement le faible bruit et les performances optimales. La vitesse d’horloge est la même sur les deux profils, mais le mode Gaming permet aux ventilateurs de fonctionner un peu plus fort pour maximiser le refroidissement.

L’édition Founders du 3090 Ti utilise un connecteur d’alimentation 1×16 broches, une version plus grande du connecteur 12 broches qui a fait ses débuts avec le RTX 3080 FE. Comme auparavant, ce nouveau port se connecte à votre bloc d’alimentation via un dongle 3×8 broches inclus dans la boîte. Contrairement au 3090, les équipementiers ont également choisi d’utiliser ce nouveau connecteur, comme on peut le voir sur le Suprim X ici. Vous aurez besoin d’une alimentation puissante (Nvidia recommande 850 W minimum) car la carte a un TDP de 480 watts, contre 450 W sur l’édition Founders.

La carte est refroidie par le système Tri Frozr 2S de MSI, qui utilise trois ventilateurs Torx 4.0 pour évacuer la chaleur. Les températures oscillaient autour de 70 ° C lors de mes tests – c’est impressionnant compte tenu de la consommation d’énergie du 3090 Ti. Il convient de noter, cependant, que toute cette chaleur doit aller quelque part, et je pouvais sentir la pièce se réchauffer sensiblement en raison de l’air chaud qui s’échappait de l’arrière de notre banc d’essai pendant l’analyse comparative.

À l’arrière, le RTX 3090 Ti Suprim X dispose de trois ports DisplayPort 1.4a ainsi que d’une seule sortie HDMI 2.1. La résolution maximale est de 7680 x 4320 (8K).

MSI RTX 3090 Ti Suprim X 24G – Performances :

Nous testons les GPU en utilisant un mélange de benchmarks de jeu synthétiques et réels. Je comparerai la RTX 3090 Ti aux 3090 et 3080 Ti, les seules autres cartes graphiques dans le même domaine de performances et de prix, ainsi qu’à la RTX 3080, pour donner un point de comparaison plus courant. Pour nos benchmarks, tous les tests sont définis sur les paramètres Ultra, sauf indication contraire.

Dès le départ, vous pouvez voir la 3090 Ti prendre l’avance attendue sur ses prédécesseurs, mettant fin au doute qu’il s’agit de la meilleure carte graphique grand public disponible. La vraie question est cependant par: combien:.

Dans nos synthétiques de traçage de rayons, le 3090 Ti bat le 3090 par une marge plus grande que cette carte contre le 3080 Ti, un spectacle bienvenu compte tenu du saut de prix par rapport à ces GPU déjà ridiculement chers. Ajoutez le RTX 3080 plus traditionnel dans les comparaisons et vous pouvez voir que le 3090 Ti a à peu près autant d’écart entre lui et les deux meilleurs suivants que ces deux-là sur le 3080.

Passant aux références de jeu, le 3090 Ti revendique à nouveau la couronne. J’ai limité mes tests à 4K car les jeux haute résolution sont ce pour quoi ces cartes aux performances maximales sont conçues. Comme vous pouvez le voir sur le graphique, il se sépare à nouveau des 3090 et 3080 Ti par une marge de 10 à 15 %, selon le jeu. En comparant le 3090 Ti au 3080, le gain de performances est plus proche de 30 %.

Comme le RTX 3090, Nvidia présente également le 3090 Ti comme une carte capable de jouer en 8K. Bien que je ne dispose pas d’un écran 8K pour tester le 8K natif, j’ai utilisé la fonction Dynamic Super Resolution de Nvidia pour effectuer un rendu à 8K, puis une réduction à 4K.

Bien que je ne recommande toujours pas de jouer en 8K, car vous aurez une bien meilleure expérience avec des fréquences d’images plus élevées en 4K, il est toujours impressionnant de voir que les jeux peuvent fonctionner du tout, en particulier avec l’aide de DLSS. Le soulèvement par rapport au RTX 3090 est à nouveau quelque peu perceptible – toujours une amélioration d’environ 10 à 15% (sauf dans le cas de Gears Tactics, qui a obtenu le même score), mais cela se traduit par une différence de seulement quelques FPS au plus bas fréquences d’images globales de 8K.

Parmi les jeux que j’ai testés, DLSS n’était disponible que dans Metro : Exodus, donc je ne l’ai pas inclus dans le tableau, mais dans ce jeu, la technologie alimentée par l’IA a augmenté le framerate du 3090 Ti jusqu’à 38,3 FPS, alors qu’il a en fait abaissé la sortie du 3090 à 23,5 FPS.

Enfin, il convient de noter qu’au-delà du jeu, Nvidia parle du 3090 Ti pour ses prouesses de rendu. Certes, le montage vidéo et la modélisation 3D ne sont pas mon domaine d’expertise, mais j’ai exécuté le Suprim X à travers quelques-uns des mêmes tests Blender que nous avions précédemment utilisés pour comparer le RTX 3090. Encore une fois, il y a une nette amélioration avec le 3090 Ti par rapport à son prédécesseurs. Le test BMW le montre le plus, où le RTX 3090 a pris 22,9 secondes, tandis que le 3090 Ti Suprim X n’a ​​eu besoin que de 9,06 secondes pour rendre le même projet. D’un autre côté, les travaux plus rapides souffrent de rendements décroissants – passer de 0,9 à 0,85 seconde dans le test Wasp Bot est toujours une amélioration, mais pas celle que vous remarquerez réellement.

J’ai déjà mentionné que le RTX 3090 Ti nécessite une alimentation électrique robuste, et lors des tests, cela s’est avéré tout à fait vrai. L’estimation de la consommation électrique de 480 W est précise – j’ai mesuré notre banc d’essai comme tirant environ 100 W à 130 W de puissance au ralenti et 600 W en cas de charge en comparant le GPU. C’est: beaucoup: de puissance, assez pour faire une différence notable sur votre facture d’électricité si vous prévoyez de jouer pendant quelques heures ou plus sur une base quotidienne.

Leave a Comment